Mon Potager – Les plans

Faire des plans de son potager permet de réfléchir en amont aux associations de plantes et à la rotation des cultures pour les années suivantes.

 

Associations des plantes

On trouve toutes sortes de tableaux sur le net et dans les livres spécialisés qui nous expliquent quelles plantes associer et quelles plantes ne surtout pas mettre ensemble. La plupart des associations sont communément admises et d’autres sont expérimentées et ajoutées au fur et à mesure des découvertes. Vous trouverez quelques-uns de ces tableaux ici, ici aussi, là encore, , sur Wiki évidemment, encore un et une page très complète sur le sujet… ah oui et une dernière page au point où vous en êtes (très intéressante aussi).

Comme je le disais ici, quand on plante un légume sur une très grande surface, ceux qui s’en nourrissent (insectes et animaux) le sentent de très loin et vont se précipiter dessus. Alors qu’en associant les plantes entre elles, on perturbe les radars de ces gourmands et ils vont voir ailleurs. L’exemple le plus connu : la carotte repousse la teigne du poireau, et le poireau repousse la mouche de la carotte. Le poireau étant de la même famille que l’ail et l’oignon, on peut aussi mélanger ail et carottes, ça fonctionnera très bien.

L’autre avantage est que certaines plantes produisent des éléments très appréciés par d’autres. Par exemple, les légumineuses récupèrent l’azote de l’air et le redistribuent par leurs racines, les tomates adorent ça donc c’est une bonne idée d’associer les deux.

Il y a plein d’autres raisons d’associer les plantes : associer des légumes qui poussent rapidement avec d’autres plus lents (radis et carottes, récolter les radis qui sortent rapidement permet d’éclaircir les carottes qui vont rester grandir bien plus longtemps en terre), faire plusieurs étages (certaines couvriront le sol et empêcheront les mauvaises herbes de pousser pendant que d’autres leur feront de l’ombre), permettre aux plantes grimpantes de s’agripper à des plantes tout en leur redistribuant les nutriments qu’elles aiment, etc. Une association intéressant : les Trois sœurs (ou Milpa).

Rotation des cultures

Certaines maladies ou certains champignons survivent des années dans le sol, il est donc plus prudent de ne pas remettre au même endroit deux années de suite les mêmes familles (tableau complet qui distingue en plus les types de plantes : racines, fruits, etc.) de plantes qui sont sujettes aux même maladies. Dans l’idéal il faudrait les faire tourner tous les ans, mais si elles restent saines on peut les replanter deux ou trois ans au même endroit.

Et puis certaines plantes appauvrissent le sol et d’autres la nourrissent, dans ce cas il vaut mieux les faire alterner.

Pour cette raison, c’est particulièrement intéressant de faire des plans précis qui vous permettront de savoir ce que vous avez planté à quel endroit les années précédentes. Vous pouvez par exemple décider de faire 4 planches et de les faire tourner de telle manière qu’une plante se retrouvera au même endroit seulement 4 ans après.

A ce sujet, j’aime bien le point de vue de Nicolas qui dédramatise un peu la question pour nos petits potagers de particuliers.

D’ailleurs, si vous êtes perfectionniste comme lui, vous pouvez tenir un cahier du potager (vidéo de 7min36). Je pensais en faire un quand je suis tombée sur sa vidéo à l’époque et j’ai finalement acheté un carnet « Cultiver son jardin avec la lune » qui remplit très bien cette fonction!

 

Voilà en gros. De mon côté, j’ai fait très attention aux associations de plantes cette année. Et en ce qui concerne la rotation des cultures je n’y ai pas vraiment réfléchi, je verrai ça l’année prochaine grâce à mon super plan!

Plan Potager

 

Planche 1 : Petits pois. Planche toujours à l’ombre, je verrai si c’est une erreur, pour l’instant ça pousse.

Planche 2 : Betteraves, Aubergines, Laitues. Au début j’avais prévu de mettre des choux-fleurs entre les betteraves mais mes semis n’ont pas survécu et une amie m’a donné des plants d’aubergines que j’ai mis à la place. J’ai fait d’autres semis de choux-fleurs qui semblent aller bien pour l’instant, je les planterai à droite des aubergines s’ils survivent.

Planche 3 : Une rangée protectrice d’Œillets d’Inde et de coriandre, Carotte et Poireaux. Si mes poireaux grandissent et si mes carottes survivent aux grattages de mon pote le merle…

Planche 4 : Poireaux, Carottes et Ail. J’ai semé les aulx sur une petite butte surélevée pour qu’ils gardent les pieds au sec, sinon ils pourrissent.

Planche 5 : Radis, Tomate, Basilic, Poivrons et Pissenlits. Une première rangée de radis que je suis en train de manger au fur et à mesure qu’ils grandissent et que je remplace par des laitues. Et deux semis de radis à la volée à chaque extrémité de la planche.

Planche 6 : Tomates, Courgettes.

Planche 7 : Pommes de terre, Haricots nains et Arroche. L’arroche est l’ancêtre de l’épinard, trop bon et très joli, je l’ai choisi rouge.

Sous les chênes (en bas à droite de la feuille) : Tomates, Potimarrons, Butternut, Melon. Le melon fait la tronche (difficile à cultiver, même si c’est une variété bretonne), les semis de butternut n’ont pas tenus, j’en ai donc semés directement en terre et je verrai bien si ça donne quelque chose et j’ai un pied de potimarron qui s’est fait manger par les limaces, je l’ai planté trop tôt. Les plants de tomates étaient un surplus, je tente l’expérience sous les arbres pour voir. En gros, il y a un plan de potimarron qui se porte très bien, le reste ça sera la surprise.

2 thoughts on “Mon Potager – Les plans”

  1. Il est génial ton site … je te reconnais bien là avec tes petits dessins de laitues !!! 🙂 bon je continue de surfer dessus. Bisous ma soeur

    • Merci ma Jennychou, contente que mon site te plaise! 🙂
      Eh oui, les laitues je les mime et je les dessine aussi! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.